L’architecture royale

22 Jan 2018 | Architecture

Bali, l’île des dieux, est une destination surprenante. Les premières fois où je me suis balader au coeur de l’île, c’est l’architecture qui a retenue toute mon attention. J’avais pu observer qu’en général l’architecture traditionnelle balinaise se définissait au travers d’un style avec beaucoup d’ornements, de couleurs et d’ouvertures. J’y ai découvert une architecture traditionnelle provenant de deux sources d’inspiration. La première, de la grande tradition hindoue apportée à Java puis à Bali depuis l’Inde. La seconde, étant indigène et plus curieusement non sans rappeler la signature d’une construction polynésienne …

Une nuitée dans une maison royale à Bali est une expérience unique. Et l’occasion pour les amoureux de design et d’architecture de poser leur regard sur les moindres détails d’une construction hors norme. Une éloge célébrant l’art du raffinement et la créativité des architectes indiens, à l’origine d’un concept architectural.  Tout autant que la passion minitieuse des artisans balinais qui a ont réussi à sublimer cette inspiration originelle. Les maisons royales sont incroyables car elles témoignent de la prospérité et la puissance de la royauté. Les portes en bois sculpté et leurs ornements sont particulièrement célèbres pour leur beauté.

Ce qui surprend aussi, c’est le fait que chaque maison balinaise est en même temps un temple, et donc un lieu de cérémonie pour la famille. Le temple qui est la partie la plus sacrée de la maison s’oriente vers le Kaja (le Mont Agung) et l’Est. L’Est étant sacré dans la culture balinaise car c’est là que le soleil se lève. Les balinais ont toujours dépensés beaucoup d’énergie et d’argent dans leurs temples car c’est un devoir de rembourser leurs ancêtres pour la prospérité. La partie opposée est orientée vers le Kelod (la mer) et l’Ouest. L’Ouest étant synonyme de coucher du soleil et donc de « fin ». On y trouve la partie impure de la maison.

Si vous avez l’oeil avisé, vous remarquerez un muret en face de la porte d’entrée, appelé « Aling Aling » qui a pour fonction de préserver des regards mais surtout jour le rôle de piège pour les démons Butas et Kalas, ces derniers ne pouvant se déplacer qu’en ligne droite. La plupart du temps, la construction est surélevé du sol pour dissuader les mauvais esprits d’entrer dans l’habitation. Le mysticisme à Bali ouvrent de nombreuses clés de compréhension …


Le soucis du détail …

Crédits photos – © Mandara

d’autres articles que vous pourriez aimer…

Le cratère vert

Le cratère vert

Au coeur de la ceinture de feu du Pacifique, le mont Kawah Ijen signifiant "cratère vert" en javanais, révèle un géant majestueux qui ... Liez plus

Le voyage d’Anna Livia

Le voyage d’Anna Livia

Découvrez Bali au travers du photographe Antoine Barrières, que nous eu le plaisir d'accueillir sur l'île des Dieux avec sa petite ... Liez plus